Commençons par le commencement: le développement des enfants :-)

 Petite anecdote : la semaine dernière, je termine une séance avec les enfants en utilisant les balles sensorielles (balles à picots). Cela permet un retour au calme facile, un vrai moment de détente pour les petits et une occasion de découvrir son p’tit corps ! Je dis aux enfants, en leur montrant : « regardez, on peut aussi passer la balle sur sa tête » quand une petite fille me répond : « ben non, c’est trop haut ! » Plutôt original comme réflexion, non ? Je me suis alors demandé quelle perception de son corps a cette petite fille ? Est-ce qu’elle croit que sa tête est si haute qu’elle ne peut pas la toucher ?

Cette simple anecdote va me permettre d’aborder comment on « construit » la perception de notre corps et de notre environnement ainsi que le développement moteur et général des enfants. Dans mon métier, à chaque préparation de séance, je me demande ce que les enfants savent faire ou pas encore faire et cela m’aide à structurer mes ateliers, me donne des repères. Je comprends ainsi mieux les enfants, leurs réactions et suit ainsi en mesure de m’adapter et de leur proposer des activités adéquates.

 Avant de détailler les différentes habiletés des enfants dans les prochains articles, voici les essentiels à savoir sur le développement des petits :

-il est observable dans différentes « sphères » : sensorielle, motricité fine, motricité globale, cognitive, affectif, langage et social (je vais faire volontairement l’impasse sur les habiletés d’habillage et hygiéniques, ce serai plus long et moins pertinent). Je préciserai au maximum ce qu’il se passe dans les différentes sphères pour avoir une vision globale et mieux appréhender le comportement des enfants

-on peut parler « d’âges de développement » : on a souvent pour habitude de se donner des repères suivant l’âge des enfants et ce qu’ils sont en mesure de faire car c’est ce qui est le plus pratique pour nous (ex : début de la marche vers 1 an). Je vais aussi utiliser des « catégories d’âges » dans les prochains articles (1 an à 6 ans) pour faciliter la lecture mais il faut néanmoins garder en tête que tout le monde ne se développe pas à la même vitesse (certains marchent à 10 mois, d’autres après) et ce n’est pas grave du tout ! Les âges permettent de mieux situer le développement des enfants mais restent des « moyennes », pas des « barrières ».

-il suit un ordre et va du simple au complexe (par exemple, on commence par marcher avant de courir).

-il est cumulatif et non linéaire (un enfant peut progresser puis « stagner » pour progresser à nouveau).

-il faut bien sûr garder en tête que chacun se développe à son rythme, avec ses préférences et caractères.

Petit à petit, l’enfant développe la perception de son corps grâce à la stimulation de ses sens. Il va connaître les différentes parties de celui-ci et intégrer ce que l’on appelle un schéma corporel (une représentation mentale des parties du corps et des articulations). Il va mieux se situer et explorer encore plus son environnement.

Voilà pour cette introduction sur le développement, j’espère que la série d’articles qui va suivre vous sera utile, n’hésitez pas à me préciser si vous l’avez aimé dans les commentaires ou à me poser des questions.

Au plaisir de vous lire, 🙂

Ophélie

Pour aller plus loin, cliquez sur le lien ci-dessous: Le Développement de l’enfant au quotidien: de 0 à 6 ans, Francine Ferland (Editions du CHU Sainte Justine, 2ème édition, 2014).

 

Be the first to comment on "Commençons par le commencement: le développement des enfants :-)"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*